Cécile van de Leemput

Professeur ordinaire - Directrice CR PsyTC
Adresse de contact:

CR PsyTC ULB
Avenue F.D. Roosevelt, 50 CP 122
1050 Bruxelles, Belgique

Téléphone:

+32 2 650 32 85

Bureau:

DC8-114

A propos de Cécile van de Leemput

Cécile van de Leemput est professeure ordinaire de psychologie du travail et psychologie ergonomique. Outre ses activités de recherche et d’enseignement, elle est depuis 2011 responsable de l’observatoire Qualité de l’université (enquête sur le devenir des diplômés, enquête de satisfaction des missions et prestations administratives, enquête sur les outils technologiques déployés à l’université…). Elle a assuré des fonctions électives : elle a été doyenne de la faculté des sciences psychologiques et de l’éducation (2005-2009), vice-rectrice à la politique wallonne (2009-2010), vice-rectrice à l’enseignement et aux politiques de qualité et de genre (2015-2016).

Les études de l’utilisation des technologies visent une compréhension des processus cognitifs et des déterminants organisationnels, motivationnels et individuels qui influencent l’appropriation et la continuité d’usage des TIC. En s’appuyant sur les modèles de l’acception des technologies (TAM), des théories de la continuité d’usage (ex : Liao et al. 2009) …, les recherches s’intéressent aux influences des caractéristiques organisationnelles, environnementales, personnelles sur les patterns d’utilisation et la satisfaction des utilisateurs.

Etude des comportements et attitudes à l’égard de dispositifs tactiles en situation d’apprentissage. Ces recherches se structurent notamment dans le projet ANR LETACOP (2015-2019) de l’Université de Toulouse (co-promotion Prof. Fr. Amadieu & Prof. Cécile van de Leemput). Les études s’intéressent à la compatibilité de tâches d’apprentissage avec les dispositifs tactiles, au sentiment d’efficacité personnelle, à l’influence des qualités esthétiques sur l’expérience utilisateur dans l’enseignement obligatoire et universitaire.

Evaluation des charges cognitives et émotionnelles des utilisateurs. Les interactions avec les technologies engendrent des charges cognitives et émotionnelles plus ou moins élevées. Nos recherches visent à développer des mesures de ces charges au travers de divers dispositifs d’enregistrement (Eyetracking, EEG, …) et à évaluer leurs effets sur les performances, la satisfaction des utilisateurs et leur intention de continuer à utiliser ces technologies.

Une nouvelle orientation de l’étude de l’acceptation des technologies, avec l’approche de l’experience utilisateur (User Experience) vise à l’identification des composantes instrumentales (acceptation opératoire et sociale des TIC), hédoniques (esthétique, pragmatique, motivationnelle) et affectives ou émotionnelles, leurs interactions réciproques et leurs influences sur l’appropriation et la continuité d’usage des TIC. Ces recherches en plein essor visent à valider de manière empirique les modèles conceptuels UX. La question des mesures physiologiques, comportementales, attitudinales est actuellement au cœur de nos recherches.

Psychologie du travail – PSYC E 208 – 5 crédits (Cours 36h + T.P. 12h) – BA Bloc2 -Faculté des Sciences Psychologiques et de l’Education

Psychologie du travail et psychologie ergonomique – PSYC E 4048 – 5 ECTS (Cours 30h + T.P. 30h) – Master 1 – Faculté des Sciences Psychologiques et de l’Education

Questions actuelles en psychologie du travail – PSYC E 5027- 5 crédits (Cours 15 h) MA2 – Faculté des Sciences Psychologiques et de l’Education

Cadre et missions de la fonction de préventeur – 1 ECTS (Cours 10h) – Master complémentaire conjoint en  gestion des risques et bien-être au travail

Ergonomie et technologie de l’information – 3 ECTS (Cours 30h) – Master complémentaire conjoint en gestion des risques et bien-être au travail

Psychologie ergonomique – PSYC D 405 –  5 ECTS (Cours 24h) MA1/MA2 – Faculté de Philosophie et Sciences scoiales.

Questions d’éthique et de déontologie, et pratique de l’entretien – BA Bloc3. Collège d’enseignement C. van de Leemput, I. Merckaert et Ph. Peigneux – Faculté des Sciences Psychologiques et de l’Education